Pour notre maîtresse Josiane

 

Il était une fois une école

Qui ne cherchait pas trop d'auréoles.

Il y avait là une maîtresse

Qui, somm' tout', ne portait pas de tresses.

 Elle était belle comme une fée !   

Avec sa baguette, elle montrait   

Un tableau vert, où elle écrivait   

Parfois un A et parfois un B.   

 Puis par magie, des milliers d'enfants

Y allaient, venaient au fil des ans.

Alors tous, les uns après les autres,

Criaient A, B, jusqu'au fond de l' être.

 De fait, certains devenaient docteurs,   

D'autres, ministres ou mêm' chanteurs.   

Aucun ne voulait être sorcier,   

Se dire "bandit", pas un ne sied !   

 Les années, une à une, passaient,

Un jour, de partir ell' se devait.

Comme par magie ou par bienfait,

Une ronde, toujours, l'entourait....

(Juin 2004)

 

<< Page précédente               Page suivante >>                     RETOUR