Spiruline

en sachet de 20 g

Seulement 1,5 Euro

a commander

Recommander un ami, une amie.....

Les spirulines, cyanobactéries consommées depuis des siècles par certaines populations, sont l'objet d'une redécouverte depuis quelques années. Autrefois classées parmi les "algues bleues-vertes", elle ne sont pas à proprement parler des algues, même si par commodité on continue à les désigner comme telles. Elles croissent naturellement dans les eaux alcalines de certains lacs, en zones chaudes.

C'est d'abord leur impressionnante teneur en protéines (entre 50 et 70% de son poids sec), ainsi que leur vitesse de croissance, dans des milieux totalement minéraux, qui ont attiré l'attention des chercheurs, comme des industriels.

 

Au cours d'analyses plus approfondies, nombre de points particulièrement intéressants sur le plan nutritionnel sont apparus: composition protéique équilibrée, présence de lipides essentiels rares, de nombreux minéraux ou encore de vitamine B12 et de provitamine A.

Consommée quotidiennement à raison de 1 à 5 grammes par jour, la spiruline améliore grandement les programmes de renutrition classiques, ainsi que l’ont prouvé des essais cliniques en Inde, à Dakar et en Centrafrique.

 

Une très bonne digestibilité : Tandis que l'intérêt suscité par d'autres micro-organismes s'estompe quelque peu devant des problèmes comme la digestibilité ou la teneur en acides nucléiques, la spiruline semble actuellement l'une des meilleures solutions pour la production simple d'un complément alimentaire de haute qualité.

Contrairement à d'autres micro-organismes proposés comme sources de protéines (levures, chlorelles,...) la spiruline ne contient pas de parois cellulosiques. Ce fait explique la très bonne digestibilité des protéines de la spiruline simplement séchée : 83 à 90%.

 

Une excellente salubrité : Mentionnons aussi que les conditions extrêmes (salinité et pH) dans lesquelles la spiruline se développe assurent l'hygiène des cultures, car bien peu d'autres micro-organismes sont capables de survivre dans de telles conditions.

 

L’acide g-linolénique : La spiruline peut être considérée comme une des meilleures sources connues d' acide g-linolénique, après le lait humain et quelques huiles végétales peu courantes (huiles d'onagre, de bourrache, de pépin de cassis et surtout de chanvre).

La présence d'acide g-linolénique est à souligner du fait de sa rareté dans les aliments courants et de sa haute valeur alimentaire présumée. Cet acide gras est un précurseur de médiateurs intervenant dans les processus anti-inflammatoires et immunitaires.

 

Provitamine A (b-carotène) : On trouve entre 700 et 1700 mg de b-carotène et environ 100 mg de cryptoxanthine par kilo de spiruline sèche, ces deux caroténoïdes sont convertibles en vitamine A par les mammifères. Comme les besoins en vitamine A sont estimés chez l'adulte à moins d'un mg par jour, un à deux grammes de spiruline suffisent largement à les satisfaire.

Des études cliniques ont démontré l'excellente utilisation des caroténoïdes de la spiruline chez l'humain.

 

Vitamine B12 : Il faut souligner la teneur exceptionnelle en vitamine B12 (cobalamine), qui est de loin la vitamine la plus difficile à obtenir dans un régime sans viande, car aucun végétal courant n'en contient. La spiruline en est quatre fois plus riche que le foie cru, longtemps donné comme meilleure source.

La carence en vitamine B12 (anémie pernicieuse) provient soit d'un défaut d'apport (cas de régimes végétariens stricts) soit d'un défaut d'absorption. Il semble d'autre part que certains états pathologiques entraînent systématiquement une déficience en vitamine B12, c'est le cas des infections à VIH menant au SIDA.

 

Minéraux et oligo-éléments : Les minéraux spécialement intéressants dans la spiruline sont : le fer, le magnésium, le calcium, le phosphore et le potassium.

La très haute teneur en fer est à souligner doublement, du fait que les carences en fer sont très répandues (anémies), surtout chez les femmes enceintes et les enfants et que les bonnes sources alimentaires de fer sont rares. Par comparaison les céréales complètes, classées parmi les meilleures sources de fer, n'en contiennent que 150 à 250 mg/kg. De plus, les suppléments de fer donnés sous forme de sulfate ferreux peuvent poser un problème de toxicité et sont souvent responsables de diarrhées. De leur côté, les céréales contiennent des composants qui limitent fortement la bio-disponibilité de leur fer. Dans le cas de la spiruline, la bio-disponibilité du fer a été démontrée tant chez le rat que chez l'homme.

Calcium, phosphore et magnésium sont présents dans la spiruline en quantités comparables à celles trouvées dans le lait. Les quantités relatives de ces éléments sont équilibrées, ce qui exclut le risque de décalcification par excès de phosphore. Notons que les régions aux sols pauvres en magnésium sont courantes et provoquent chez les populations qui les habitent, des syndromes de carences comprenant des troubles cardio-vasculaires et nerveux.

Recommander a un ami, une amie.....