PREFACE De M. Levallois

Quand M. CHAPUS m'a fait l'honneur de me demander de prfacer cet ouvrage, je pense qu'il a voulu d'abord rendre hommage tous les Administrateurs-Maires qui m'ont prcd Antsirabe, et qui, tous, ont plus ou moins contribu la moderniser ou l'embellir.

le m'associe trs volontiers cet hommage.

je n'ai administr Antsirabe que quinze mois. Mais, ici non plus, le temps
ne fait rien l'affaire et ces quinze mois ont suffi m'attacher la cit du
Vakinankaratra. A telles enseignes qu'on me soup
onne d'avoir quelque in
curable faiblesse pour ce District. Dans une discussion rcente o je dfendais,
avec peut-tre un peu trop de chaleur, les intrts d'Antsirabe, quelqu'un m'a
rappel, non sans impatience : qu' aprs tout ce n'tait pas /e ..... met
tons
le centre de Madagascar . Sans doute, mais c'est sans contredit l'un
des plus jolis traits de son visage. Et ceci seul suffirait pour que l'Administration le protge contre tout ce qui pourrait l'altrer, le dfigurer. Mais
il y a plus : Antsirabe offre des ressources thermales et des possibilit
s tou
ristiques de premier ordre qu'il importe de mettre en valeur dans l'intrt de
Madagascar tout entier. S'il est souverainement injuste de m
connatre ce qui
a t fait, il serait imprudent de ne pas voir ce qui reste faire.

Une station thermale comme celle que nous rvons de faire d'Antsirabe exige certaines conditions de viabilit sur lesquelles, il ne sied pas de s'attarder ici mais dont il faut bien reconnatre qu'elles ne sont pas toutes remplies. La guerre et ses interminables squelles conomiques ont seules empch la Commune et l'Administration de poursuivre l'uvre d'urbanisme si activement pousse aprs 1918. Mais cette uvre sera reprise, et elle l'est dj.

Une subvention importante a t accorde sur le Budget du Plan 1948-49 pour financer la nouvelle adduction d'eau de la Ville.

D'autre part, un crdit important a t prvu au mme budget du Plan pour l'tude d'un rseau d'gouts.

Enfin, la Commune et la Direction de l'Urbanisme laborent prsentement un plan d'extension et d'amnagement de la Ville d'Antsirabe. Une ordonnance du Gouvernement Provisoire de la Rpublique, date du 28 juin 1945 a pos, en effet, les rgles gnrales de l'urbanisme dans les territoires d'Outre-Mer. Ce texte, de caractre lgislatif, a t complt par deux rglements le dcret du 18 juin 1946 et l'arrt ministriel du 8 Aot 1946, qui fixent ses modalits d'application. L'arrt du 8 Aot 1946 numre toutes les rgions, agglomrations et sites qui devront tre pourvues d'un projet d'amnagement dit d'intrt gnral, avant le 31 Dcembre 1948. Sur les sept localits de Madagascar, portes sur la liste, Antsirabe vient immdiatement, en second, c'est--dire, aussitt aprs Tananarive. C'est l'tablissement de ce plan que la Direction de l'Architecture et de l'Urbanisme travaille prsentement.

 Page précédente Page suivante